Vivre en Tarentaise.

Association agrée pour la protection de la nature.

Le Villaret 73550 Les Allues                                                                                         le 23.04.2006

 

 

Déposition PLU de Bourg Saint Maurice et

création d’une zone agricole protégée.

 

 

                   L’association Vivre en Tarentaise regrette vivement que l’on envisage de rendre constructible les vergers de Vulmix et de Montrigon. En effet, beaucoup d’acteurs s’accordent à reconnaître que les vergers font partie des éléments paysagers qui participent au caractère de la Tarentaise. Chaque village de la vallée possède le sien. Les activités associées ponctuent le rythme des saisons : taille, fauche, récolte des fruits, fabrication du cidre…On trouve des pressoirs et des broyeurs dans presque tous les hameaux et il serait étonnant que Vulmix et Montrigon  échappent à cette règle.

         D’autre part, il semble admis que l’urbanisation doit désormais se développer dans les secteurs en voie de déprise agricole du fait de la pente trop importante. Une charte paysagère est en cours d’élaboration dans notre vallée. Une étude foncière devrait être réalisée. Toutes ces actions ont pour but de préserver les activités agricoles, mais aussi de préserver ce qui fait l’originalité de nos paysages : des villages groupés, séparés par des espaces voués au pâturage, à la fauche, à la production fruitière et parfois même à la viticulture.

         L’association « Vivre en Tarentaise » considère que la commune de Bourg Saint Maurice dispose d’espaces pentus en friche, qui sont susceptibles de répondre à la demande de surface constructible, sans pour autant détruire des éléments paysagers essentiels de Tarentaise. L’association Vivre en Tarentaise tient à rappeler la possibilité ouverte par l’évolution législative de créer de toute pièce des hameaux en site vierge. Cette piste nous paraît intéressante dans la mesure où un projet architectural d’ensemble pourrait être élaboré. Elle permettrait également de répondre à nos inquiétudes en matière d’agriculture et de vergers.

         Le PLU de Bourg Saint Maurice prévoit la création de nouveaux lotissements. Il nous semble indispensable qu’un projet architectural d’ensemble vienne encadrer les futures constructions afin d’éviter toute banalisation dans ce domaine. Il paraît clair également que l’habitat collectif devrait être privilégié compte tenu de la pression importante qui s’exerce dans le domaine foncier, mais aussi de la forte demande de logements sociaux.

         L’association « Vivre en Tarentaise »  se félicite de la création d’une zone agricole protégée dans la plaine d’Hauteville-Gondon. En effet, l’intérêt paysager du secteur est évident et d’autre part, il est très facile à exploiter par des moyens mécaniques. Cette mesure de protection nous paraît donc tout à fait justifiée. N’oublions pas que la Tarentaise vit du tourisme. La fréquentation de notre région  est liée à la qualité de nos paysages entretenus par les agriculteurs. Cette zone agricole protégée va donc dans le sens d’une pérennisation de l’activité agricole ainsi que  des paysages de fond de vallée.

         Mais cette mesure louable ne doit pas servir d’alibi pour étendre les zones constructibles dans d’autres secteurs de la commune qui sont indispensables à l’autonomie fourragère des exploitants. Notre remarque renvoie à la proposition rappelée plus haut d’urbaniser en zone pentue.

         C’est pourquoi, nous souhaitons que ce projet de PLU soit revu en pensant à nos remarques. Il serait souhaitable également de différer toute décision dans ce domaine dans la mesure où une réflexion à l’échelle de la vallée dans ce domaine paraît envisagée.

 

         Au nom de Vivre en Tarentaise : Le président Alain Machet