Communiqué de Presse (France Nature Environnement).
lundi 28 novembre 2005

Que vont devenir nos parcs nationaux ?

Le 30 novembre prochain, le projet de loi sur le statut des Parcs Nationaux va être examiné par l'Assemblée Nationale, suite à l'initiative du Gouvernement en 2003 de réformer la loi de 1960 créant les Parcs Nationaux.

Pour la fédération France Nature Environnement, et toute la communauté naturaliste, la réforme des Parcs Nationaux constitue un formidable enjeu écologique et de société.

Écologique, car les Parcs Nationaux constituent des piliers reconnus de la conservation de la nature. Face aux enjeux actuels de régression alarmante de la biodiversité, leur contribution à sa conservation et à son évolution sont indispensables, surtout quand la France développe une stratégie nationale pour la biodiversité, afin de constituer une des réponses à ses engagements européens et internationaux.

De société, car les Parcs Nationaux constituent le plus fort outil de protection de la nature français. Il est emblématique de l'histoire et de la réalité de la protection de la nature en France, exerce un attrait auprès de toute la population, et s'habille d'une renommée internationale.

Une telle réforme génère des espoirs et des inquiétudes auxquels les Parlementaires vont avoir à répondre, car les Parcs Nationaux peuvent en ressortir renforcés ou affaiblis. Le vote et les amendements de la représentation nationale seront donc décisifs.
France Nature Environnement considère qu'une telle réforme, qui engage l'action de la France pour la protection de la nature pour des dizaines d'années à venir, tant pour conserver durablement des élèments forts du patrimoine naturel, que pour son image internationale, doit être au-dessus des clivages politiques et se situer dans le cadre d'une forte et remarquable contribution à la conservation de la biodiversité et l'aménagement durable des territoires.

France Nature Environnement invite les Parlementaires, à :

- Poursuivre l'action visionnaire de leurs prédécesseurs de 1960, en n'affaiblissant pas les Parcs Nationaux actuels, avec des amendements relayant des projets locaux ponctuels, qui menacent leur intégrité territoriale et remettent en cause la protection des espaces naturels et des espèces sauvages ;
- S'engager pour donner un deuxième souffle aux Parcs Nationaux, en renforçant la réforme, notamment pour affirmer ses objectifs fondamentaux de conservation de la nature.

France Nature Environnement considère à cet égard que la réforme demande encore à :

- Affirmer les parcs nationaux français au sein du réseau international des aires protégées ;
- Veiller à la consistance et à la qualité écologique de la zone périphérique ;
- Assurer le rôle de garant de l'Etat pour la protection de la zone cœur et l'aménagement durable de la zone périphérique ;
- Dynamiser et soutenir l'action des collectivités de la zone périphérique au sein de l'entité Parc National ;
- Maîtriser toutes les activités dans la zone cœur ;
- Instaurer un conseil d'administration représentatif et équilibré ;
- Définir des corridors biologiques entre les zones « cœur », quand elles seront discontinues.


Pour France Nature Environnement, cette réforme constitue une opportunité pour renforcer les Parcs Nationaux. En effet, il serait incompréhensible, au moment où l'urgence à agir pour l'environnement est clamée par tous, de les affaiblir. S'inscrivant dans la stratégie nationale pour la biodiversité, annoncée la semaine dernière par le conseil des Ministres, cette réforme se doit de constituer une première et forte impulsion à sa réussite.
Sinon, la protection de la nature prendrait un tournant décevant en France, avec des Parcs Nationaux banalisés, s'éloignant de leurs fondamentales missions premières et n'étant plus l'outil symbole d'espaces protégés et de conservation de biodiversité, que la société civile voudrait pourtant voir grandir, grâce à l'action attendue des Parlementaires.



Contact(s) Presse

réseau nature 03 88 32 91 14
Service communication 06 07 69 27 10




Fédération française des associations de protection de la nature et de l’environnement
Reconnue d’utilité publique

Siège Social : 57, rue Cuvier –75231 Paris cedex 05 - http://www.fne.asso.fr