Vivre en Tarentaise

 

à Madame la Sous-Préfète d’Albertville.

 

Objet : pollution à Saint Martin de Belleville.

 

Madame la Sous-Préfète,

 

Nous avons appris de différentes sources qu’une partie des eaux usées de la commune de Saint- Martin de Belleville est déviée en permanence dans une canalisation EDF alimentant le lac de la Coche au dessus de Moutiers.

 

 Une convention a certainement été établie entre la commune de Saint Martin de Belleville et EDF mais ce point est à vérifier. Dans tous les cas, il apparaît incroyable qu’une telle situation dure depuis des années.

 

Il nous paraît évident que les ouvrages hydroélectriques n’ont pas vocation à accueillir des eaux usées, qui plus est en quantité massive. La commune de Saint Martin supporte l’une des plus grosses stations de ski de Tarentaise.

 

Nous sommes amenés à constater une fois de plus que des moyens financiers ont pu être mobilisés pour construire des résidences hôtelières ou des remontées mécaniques, mais que pour l’épuration des eaux usées cela n’a pas été possible…. Bien sûr d’autre communes sont dans la même situation : Courchevel, Champagny, Pralognan, Vallandry, Peisey, Sainte Foy, Villaroger….La liste est longue hélas !

 

Dans le cas qui nous intéresse aujourd’hui, il faut reconnaître que le procédé d’évacuation est assez original puisque l’on utilise le réseau souterrain d’EDF pour conduire de fil en aiguille la pollution en Maurienne. Nos amis et voisins seront sûrement ravis d’apprendre comment on peut gérer les eaux usées en Tarentaise. Notre vallée était déjà connue pour exporter ses déchets ménagers dans la Drôme, mais qui savait qu’elle exportait ses eaux usées vers l’Arc?

La pollution dont la rivière est la victime aujourd’hui, suite aux travaux d’entretien d’EDF, était évidemment prévisible. (un débit de 100l/s d’eaux usées dans une rivière à l’étiage…)

 

Nous savons qu’un contrat bassin versant est en cours d’élaboration en Tarentaise.

Il faut souhaiter qu’il puisse répondre le plus rapidement possible aux besoins qui à l’évidence sont énormes et traités jusqu’à aujourd’hui un peu à la légère par nos responsables de tout poil. Différentes études ont été menées pour inventorier les sources de pollution aboutissant dans nos cours d’eaux. Nous ne sommes pas sûrs que celle-ci ait bien été identifiée. Il est clair qu’il serait intéressant de savoir si d’autres canalisations EDF sont détournées ainsi de leur vocation initiale. Si convention il y a, quelle est dans ce cas sa valeur juridique ?

 

Enfin, d’après nos informations, un tuyau d’eau potable alimentant la commune de Moutiers emprunterait également cette canalisation EDF, celui-ci présenterait des fuites. On ne peut dans ce cas écarter l’hypothèse d’une migration progressive des micro-organismes vers l’eau potable. Ce point mérite à notre avis une attention particulière puisqu’il peut impliquer un risque sanitaire.

 

Nous conclurons ce courrier en espérant que les services de l’Etat, feront tout leur possible afin que les collectivités de Tarentaise assument leurs responsabilités en matière d’eaux usées dans les délais les plus courts.

Nous ne pouvons nous empêcher de jeter un regard consterné sur les arguments avancés par nos prestigieuses stations de ski pour vanter leur politique en matière d’environnement. Est-ce bien cela que l’on appelle la certification ISO 14001 ?

 

En espérant pouvoir compter sur votre détermination, nous vous adressons, Madame la Sous-Préfète, nos salutations les plus respectueuses.

 

Au nom de l’association : le président, Alain Machet.

 

.................................................................................................................................................................................................

 

Pour info: après deux jours de rinçage il y avait encore 5 cm d'épaisseur d'excréments dans la canalisation Edf sur 5km de long.

La canalisation fait 10 km de long...

 

....................................................................................................................................................................................................