Vivre en Tarentaise.

Association agréée pour la protection de la nature.

Le Villaret 73550 Les Allues.                                                                                                                                                                          Le 3.12.2005

 

A Monsieur Fabrice Pannekoucke

Président de la commission « Environnement » de l’APTV

 

 

Objet : économie d’énergie dans le domaine de l’éclairage public.                                

 

                        Monsieur le Président,

 

            J’ai l’honneur de vous proposer un thème de réflexion pour la commission « Environnement » de l’APTV que vous présidez. Il s’agit des économies d’énergie dans le domaine de l’éclairage  public.

En 2000, suite à la lecture d’un article (voir texte joint) dans une revue, nous avons découvert qu’il existait des moyens techniques permettant de substantielles économies dans le domaine de l’éclairage collectif.

            Une petite société provençale, proposait alors un système baptisé « Aldim », dont les fonctions pouvaient se résumer ainsi :

            1°) On alimente les lampes en courant continu au lieu de les soumettre à une tension alternative. Le courant constant utilisé augmente notablement la durée de vie des lampes.

            2°) Les lampes à vapeur de mercure sont remplacées par des lampes à vapeur de sodium. Ces dernières, plus chères à l’achat, sont également plus sobres en énergie électrique.

            3°) L’alimentation continue des lampes permet l’installation d’un dispositif électronique de « diming » permettant la variation lente du flux lumineux  durant la nuit. Ainsi, entre minuit et cinq ou six heures du matin on réduit l’éclairage dispensé, tout  en maintenant des conditions satisfaisantes de vision.

 

            Cette société proposait à l’époque un diagnostic gratuit aux communes. L’association que je préside avait relayé cette proposition en Tarentaise. Quelques communes avaient bien voulu répondre et avaient reçu en retour un dossier résumant les gains possibles. Le tableau ci-dessous rend compte de la plupart des renvois vers les collectivités intéressées. (Deux exemples de dossiers joints).

 

Commune

Moutiers

Saint Martin

Peisey-Nancroix

Montvalezan

Alberville

économies possibles par an

144 000F

388 000F

42000F

100 000F

755 000F

 

            Je ne vous cache pas que le procédé « Aldim » a connu des difficultés techniques. Le brevet a été racheté par une grosse société : « Erghel ». (Ci-joint une documentation). Depuis, d’autres entreprises proposent des systèmes dont les objectifs sont analogues. Vous trouverez ci-joint un tableau datant de quelques années et recensant les dispositifs existants.

            Il est clair que le tableau ci-dessus a beaucoup interpellé tant  le physicien que le responsable associatif que je suis. Je m’étais promis d’essayer de tirer au clair les possibilités effectives dans ce domaine, car il semble que les investissements à consentir puissent être rentabilisés en quelques années.

Malheureusement, je n’ai pas pu dégager suffisamment de temps pour ce dossier.

 

            Aussi, je me permets de proposer que l’on fasse procéder par l’APTV à une étude comparative des techniques disponibles, de leur efficacité et de leur durée d’amortissement. Il me semble que cette réflexion cadrerait bien avec les objectifs d’une gestion durable de notre vallée et qu’elle pourrait déboucher sur des économies à la fois  énergétiques et financières.

 

            Monsieur le Président, en espérant  que vous réserverez un bon accueil à cette proposition, je vous adresse mes sincères salutations.

 

Au nom de l’association : le président Alain Machet.

 

    

Pour un exemple d'éclairage public performant à Vila Nova de Gaia (Portugal), visitez le site

 

http://www.energie-cites.org/db/vila-nova-de-gaia_512_fr.pdf