Vivre en Tarentaise à  Monsieur le Maire de Bourg St Maurice - Les Arcs,       le 20 décembre 2003         

 

Monsieur le Maire,

 

Depuis quelques jours le pan de montagne dominant la station des ARCS  est illuminé la nuit par de puissants projecteurs. Nous nous interrogeons sur l'opportunité de cette initiative qui n'est pas un phénomène isolé puisque de plus en plus de communes s'offrent ce type d'équipement.

 

Nous avons assisté depuis plusieurs années déjà au développement de la mode d'éclairer divers monuments ou chapelles hors des agglomérations, certaines communes se sont mis à éclairer tel ou tel rocher remarquable, la surenchère débouche naturellement sur des équipements de plus en plus spectaculaires: à quand l'éclairage du Mont Pourri et de la Grande Casse ? Nous pouvons admettre que l'animation d'une station puisse conduire à éclairer une portion de piste de ski pour une manifestation nocturne, mais dans le cas présent il s'agit de l'éclairage d'un site naturel dans un but semble-t-il esthétique... la lune et les étoiles ne suffisent donc plus!

 

Cette modification importante du milieu naturel a-t-elle fait l'objet d'une étude d'impact et, dans l'affirmative, qui sont les experts qui ont été consultés ? On peut en effet s'interroger sur la perturbation du rythme de vie des animaux, qu'ils aient adopté des mœurs nocturnes ( lièvre variable, renard, rapaces nocturnes...) ou qu'ils aient besoin d'obscurité pour se reposer ( lagopèdes, tétras-lyres, chocards, niveroles, rapaces diurnes...).

 

Outre la perturbation de la faune, nous pensons que cette débauche ostentatoire d'électricité n'est certainement pas le meilleur moyen de sensibiliser nos concitoyens aux nécessaires économies d'énergie que nos élus devraient avoir à cœur de promouvoir.

 

         Combien faudra-t-il de canicules, de sécheresses, de pénurie de neige pour réaliser que le dérèglement climatique n'est peut être pas seulement une invention de quelques doux rêveurs ? Comment apprendre à nos enfants à éteindre les lumières à la maison si la montagne reste éclairée toute la nuit ?

 

Une fois de plus nous n'avons pas l'impression de défendre une position extrémiste ou intégriste: cette lettre a été rédigée sur un ordinateur et à la lumière d'une ampoule électrique, il n'est donc pas question de vouloir le retour à la bougie mais simplement l'utilisation responsable d'une énergie précieuse.

 

Nous vous remercions de bien vouloir nous tenir informés de la suite que vous entendez donner à cette affaire et vous prions d'agréer, Monsieur le Maire, l'expression de nos salutations distinguées.

 

 

                                                        Le président, Alain Machet

 

 

copie à Monsieur le Directeur de la Société des Montagnes des Arcs, Madame la Sous-Préfète d’Albertville.