à Monsieur le Préfet de la Savoie,   le 22.11.05

 

Objet : Chalet d’alpage sur la commune de Bonneval Tarentaise.

 

 

Monsieur le Préfet,

 

         Nous avons le regret de vous informer que la commune de Bonneval Tarentaise a implanté un chalet en bois sur une des crêtes du massif de la Lauzière à 2000m à proximité du Col du Loup. La  Commission des Sites n’a pas été saisie à notre connaissance du projet de construction. Aucune étude n’a été menée pour évaluer l’impact paysager. De fait la construction est visible de très loin et ne peut s’accorder avec l’ambiance minérale des arêtes du massif de la Lauzière. Le site d’implantation sera-t-il compatible avec les vents violents que l’on connaître dans ce secteur ?

 

         D’autre part, le berger utilise un véhicule 4x4 pour se rendre à proximité du col. Les traces sont très visibles à travers les pâturages. Cette pratique malheureuse a entraîné l’accès (contraire à la loi 91.2 du 3 janvier 1991) d’autres véhicules dans les mêmes traces. Ce qui était il y a quelques mois un site vierge au caractère montagnard bien affirmé ne l’est plus vraiment !

 

         Enfin, la restitution des eaux usées dans le milieu naturel ne semble pas avoir fait l’objet d’une étude hydrogéologique ni respecter les prescriptions d’épandage en vigueur.

 

         L’association Vivre en Tarentaise souhaite donc que l’on réfléchisse aux moyens propres à remédier :

- au non respect du droit et des procédures administratives pour cette nouvelle construction en montagne,

- au problème paysager aigu qui est  posé,

- à la circulation illégale de véhicules motorisés dans les alpages et en dehors de toute voie ouverte à la circulation.

 

         En restant à votre disposition, et en espérant une intervention des services de l’Etat au sujet de cette affaire, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de nos sentiments respectueux.

 

         Au nom de l’association : le président Alain Machet